Charles Nicolas COCHIN Le JEUNE (Paris 1715-1790) …

Lot 18
4 000 - 6 000 €
Résultats sans frais
Résultat: 5 000 €

Charles Nicolas COCHIN Le JEUNE (Paris 1715-1790) …

Charles Nicolas COCHIN Le JEUNE (Paris 1715-1790)

Portrait de Nicolas Tournery, notaire et régisseur du château de Marigny (Ussy sur Marne 1772)

Portrait de Mademoiselle de Tournery

Paire de dessins, pierre noire.

Daté, situé et signé en bas, pour l’un : 1773. Dessiné à Gandelu par C N. Cochin filius ; pour l’autre, Dessiné à Gandelu par C N. Cochin le fils. 1772.

13 x 10,5 cm



Notre paire de petits portraits appartiennent à une série de dessins à la pierre noire faits par Cochin au château de Gandelu dans les années 1770.

Situé près de Château – Thierry, le château de Gandelu appartenait alors à l’abbé Pommyer. Issu d’une famille de noblesse de robe François Emmanuel Pommyer occupa diverses charges ecclésiastiques et officielles comme conseiller du roi. Il fut aussi un des plus grands collectionneurs de la fin du XVIIIème siècle, membre honoraire de l’Académie royale de peinture et de l’Ecole gratuite de dessins. Il était très proche d’artistes comme Chardin, Bachelier, Quentin de la Tour ou Cochin. Il tomba en disgrâce lors du changement de gouvernement en 1771 et Gandelu fut le château de son exil. Il y recevait une société choisie. les nombreux membres de sa famille mais aussi le marquis de Marigny, et des artistes comme Cochin.

Nicolas Tournery (Ussy sur Marne 1722 – Marigny en Orxois 1794), épousa Constance Porret en 1758. Ils eurent deux enfants Nicolas François en 1759 et Constance Théodore en 1760. Selon l’annotation au dos du montage, il était régisseur au château de Marigny.



(voir N. Jeffares, « L’abbé Pommyer, Honoraire amateur de l’Académie Royale de Peinture », Gazette des Beaux – Arts, mai – juin 2001, pp. 237 – 256, reproduits).
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue