Giuseppe Maria TERRENI (Livourne 1739-1811)…

Lot 18
6 000 - 8 000 €
Résultats sans frais
Résultat: 5 500 €

Giuseppe Maria TERRENI (Livourne 1739-1811)…

Giuseppe Maria TERRENI (Livourne 1739-1811)

Vue du camp organisé sur le Prato de Pise le 10 mai 1785, à l’occasion de la présentation des troupes avant le Gioco del Ponte et du déjeuner donné par le grand duc de Toscane

Sur les côtés les drapeaux de chaque équipe, et en haut les costumes de chaque capitaine.

Plume et encre brune et grise, lavis gris, aquarelle.

47 x 67,5 cm

Signé en bas à droite Giuseppe Maria Terreni fecit

Titré en bas Veduta dell’Accampamento fatto sul Prato del Duomo di Pisa il diso Maggio 1785 in occasione / della mostra delle Truppe destinate al successivo Gioco del Ponte e quivi trattate di lauta Merenda / da S. A. R

Porte des inscriptions en haut et en bas Bandiere / della Parte /di Mezzo Giorno et Bandiere / della Parte di / Tramontana



Ce grand dessin commémore la visite faite à Pise en 1785 par le roi de Sicile Ferdinand IV(1751 – 1825), au grand- duc de Toscane Pierre - Leopold (1747 – 1792, futuir empereur Léopold II). De grandes fêtes eurent lieu avant le Giocco del Ponte. Ce jeu dont on trouve pour la première fois une mention en 1568, oppose deux factions, les Mezzogiorno (de la partie de la ville située au sud de l’Arno) aux Tramontana (partie nord de l’Arno). Les deux équipes se battent pour le contrôle du Ponte Vecchio. La joute était précédée par un défilé.

En 1785, les fêtes débutèrent le 10 mai. Le Gioco del Ponte eut lieu le 12. Notre dessin montre le camp avant le jeu. Ferdinand IV et Pierre Léopold 1er sont assis au centre sous un grand dais placé face au Duomo, avec leurs épouses Marie – Caroline et Marie – Louise, et une partie de la cour.

De part et d’autre de ce dais, on a installé les douze tentes correspondant aux quartiers de Pise. A gauche, les quartiers nord (Tramontana), à droite les quartiers sud (Mezzogiorno). Les drapeaux représentés sur les côtés de notre dessin reprennent les couleurs des tentes.

Les douze équipes du Gioco del Ponte représentaient entre cinquante et soixante personnes. Chacun était revêtu d’une armure, d’un casque et du targone, sorte de bouclier décoré aux armes de son quartier. Les costumes des protagonismes sont représentés en haut de notre dessin. Le but était de s’approprier le pont, le targone servant de massue. Le jeu était très agressif et Pierre – Léopold y voyant un sujet de division du peuple, le supprima après 1785. On y rejoua une unique fois en 1807, puis il fallut attendre 1935 pour renouer avec cette tradition annuelle, sous une forme moins violente.



Une deuxième version de notre dessin, avec des variantes dans les figures et dans l’encadrement, est conservée au Palais Pitti de Florence. Un dessin représentant le bal qui eut lieu dans la cour du Palazzo della Sapienza, le jour précédent le jeu, appartient à une collection privée. Une deuxième version de ce bal, avec variantes, est conservée également au Palais Pitti.



Giuseppe Maria Terreni était peintre d’histoire et de vues. Il réalisa de nombreux tableaux religieux dans sa région d’origine. Il peignit également de nombreuses scènes de fêtes et vues pour le grand – duc de Toscane, lui dédicaçant notamment un volume de dix – huit vues de Livourne en 1781.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue