LUNDI 27 MAI : ATELIER CARLOS CARNERO (1922-1980)

Un peintre uruguayen à Paris Le cubisme et l’atelier Fernand Léger, 1950-1959 Carnero, natif de Montevideo, émigre à Paris et intègre l’atelier de Fernand Léger à la fin des années 40. Situé boulevard de Clichy, l’atelier-école compte quelques soixante-quinze élèves - “les meilleurs”, selon lui. A la fin de sa vie, Léger élabore une contestation du cubisme qui prône le retour à la figure humaine. Le chef de l’atelier, Nadia Khodassievitch, brillant peintre, d’abord élève de Malevitch, puis de Léger…

LUNDI 15 AVRIL : ATELIER RAQUEL (1925 - 2014)

Raquel Levy naît à Gibraltar en 1925 et grandit à Casablanca dans une famille aisée, hispano-phone et francophone. Un cursus commencé aux Beaux-Arts de Casablanca se poursuit à Paris à la Grande Chaumière, dans les ateliers d’André Lothe et d’Henri Goetz. Elle y éprouve la brusque révélation de l’abstrait, et s’y consacrera toute sa vie, dans une démarche de recherche de l’essentiel par effacement et simplification continues. La peinture n’est pas un but, mais le moyen de travailler à se dépouiller…

LUNDI 1ER AVRIL : ATELIER MAURICE MAZO (1901-1989)

  « Grâce à l’art, au lieu de voir un seul monde, le nôtre, nous le voyons se multiplier et autant qu’il y a d’artistes originaux, autant nous avons de mondes à notre disposition...» Marcel Proust Celui de Maurice Mazo, le monde de ses dessins et de sa peinture, nous entraine dans la vision et la pensée exceptionnellement abondante, généreuse et exigeante d’un artiste qui tient une place très à part dans l’histoire de l’art du vingtième siècle. Émile Othon Friesz reconnait les dons de ce jeune Oranais…

CARTIER

LOT n°114 Adjugé : 280 000 € CARTIER Paris Broche-épingle à pampilles en platine, 900‰, et diamants de taille ancienne dont six plus importants, à décor de trois perles fines de couleur grise, rose et crème de forme ronde pour la… Fiche détaillée

CARTIER : UNE ALLURE FOLLE

Tout était réuni pour conférer à ce bijou un résultat précieux. Des perles fines rondes et baroques de couleurs grise, crème et rose, des diamants de taille ancienne et surtout l’un de forme briolette, le tout avec une allure folle caractéristique des années 1920. Une apparente simplicité preuve de grande maîtrise, une qualité remarquable d’exécution et enfin, la signature de la maison Cartier parachèvent le tableau. Cette broche-épingle à pampilles en platine, nichée dans son…